Ronflements, apnées du sommeil ? Orthèse avancée mandibulaire narval

Apnee du sommeil

Vous souffrez d’APNEES/HYPOPNEES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL (SAHOS), RONFLEMENTS ?
OAM : ORTHESE d’AVANCEE MANDIBULAIRE type “RESMED-NARVAL»

De 1 à 4% (soit de 650.000 à 2,6 millions d’individus) des Français sont atteints par le SAHOS (Syndrome d’Apnées/Hypopnées Obstructives du Sommeil). Cela représente 1 voire 2 malades apnéiques diagnostiqués chaque semaine au sein de la patientèle de tout cabinet dentaire.
Le SAHOS est une préoccupation médicale majeure en termes de Santé Publique liée à l’augmentation continue de l’Obésité. Les formes sévères ont des conséquences graves, handicapantes voire même vitales : endormissement au volant, au travail, problèmes cardio-vasculaires associés (AVC)…).

Qu’est-ce que l’Apnée Obstructives du Sommeil ?

Il se caractérise par la survenue répétitive d’apnées et d’hypoapnées au cours du sommeil (+ de 5/heure).
Le pharynx est une structure musculo-membraneuse molle susceptible de se collapser (coller) sous l’effet de l’inspiration et de la pression négative. Les muscles dilatateurs du pharynx (tenseurs du voile, génio-glosse et génio-hyoidien) veillent cependant à ce que le pharynx reste ouvert. Pendant le sommeil paradoxal, l’activité de ces muscles est réduite. En cas d’obstruction, le sang s’appauvrit en oxygène et contraint l’organisme à un microéveil. Ainsi, le patient peut se réveiller des centaines de fois par nuit sans s’en rendre compte ni s’en souvenir. Par contre, les symptômes diurnes (observés le jour) sont majeurs : réveil fatigué, somnolence diurne, troubles de la mémoire, céphalées matinales et augmentation du risque cardio-vasculaire.
Le SAHOS atteint les patients d’âge moyen et augmente avec l’âge mais peut concerner des patients jeunes et même des enfants.
Le ronflement est un signe accompagnateur fréquent. Une étude scientifique montre que les patients présentant une somnolence et un ronflement ont développé un SAHOS 10 ans plus tard.
Une étude récente de 2011 relate que 30 à 40% des malades hypertendus résistants présenteraient un syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS), ce qui ferait de cette affection l'une des premeières causes d'HTA résistantes.... (J.J Mourad, "Pourquoi je demande une polysomnographie en ces d'HTA résistante ? ", La lettre du Cardiologue 2011;441:25.)
L’obésité est un facteur de risque majeur du fait de l’infiltration des graisses dans les tissus pharyngés. Or 70% des patients apnéiques présentent une surcharge pondérale.
De même, la morphologie cranio-faciale est aussi un facteur prédisposant : rétrognatie mandibulaire (classe II), typologie hyperdivergente, macroglossie (langue trop volumineuse), hypertrophie de la luette, obstacles vélaire.
Lors des apnées obstructives, le flux ventilatoire est interrompu mais les mais les mouvements thoraciques sont maintenus. Cela permet de les différencier des apnées d’origine centrale (cérébrale).

Une des prise en charge : l’Orthèse d’Avancée Mandibulaire

Tout d’abord, des mesures hygiéno-diététiques sont prescrites aux patients présentant une surcharge pondérale. Il existe une bonne corrélation entre la perte de poids et la diminution de l’indice d’apnée. Il est également conseillé de limiter la prise de boissons alcoolisées, de tabac et de somnifères (type benzodiazépines : LEXOMYL par exemple).
Les OAM ont été mise au point dans les années 80. Les OAM sont l’une des propositions thérapeutiques. Il s’agit d’un Traitement de Seconde Intention. L’objectif est de dégager le carrefour aéro-pharyngé en maintenant une propulsion (avancée) mandibulaire forcée pendant le sommeil.
Les OAM sont utilisées chez les patients ne supportant pas la VPPC (Ventilation par Pression Positive Continue) et dans les cas peu sévères de SAHOS.
Elles ne donnent pas de résultats aussi fiables que la VPPC, la réponse étant très variable selon les patients. Mais les études montrent des résultats tout à fait satisfaisant.
Les traitements chirurgicaux (amygdalectomie, pharyngoplastie : voile, cornets) ne sont plus d’actualités et sont peu à peu abandonnés.
En revanche, les traitements orthodontico-chirurgicaux par avancée maxillo-mandibulaire sont proposés aux sujets jeunes et si la situation des arcades le permet.

Quel est le rôle du chirurgien-dentiste ?

Le diagnostic est confirmé par un médecin du Sommeil (ORL, Pneumologue) par évaluation de la somnolence (échelle d’Epworth : de 0 à 8 ; 9 à 14 et de 15 à 24) et analyse du sommeil (polysomnographie) permettant de relever le nombre d’hypoapnées/apnées durant la nuit, couplés à un électroencéphalogramme, à la mesure des efforts respiratoires et de la saturation en Oxygène (SatO2).
L’OAM est alors prescrite par le médecin. L’Orthèse RESMED, O.R.M, fabriquée par NARVAL est prise en charge par la Sécurité Sociale. Les compétences de l’OAM ont été reconnues (5 ans de recul clinique : études cliniques prospectives et rétrospectives :Sleep medicine 07/ Vecchierini MF et al) au travers des conditions de remboursement inscrites à la Liste des Produits et Prestations Remboursables (LPRR) de la Sécurité Sociale (décret du Ministère de la Santé du 28 octobre 2008). Cela implique un contrôle tous les 6 mois.
L’orthèse O.R.M est remboursée (339€) pour le traitement des SAHOS sévères en 2ème intention en cas de refus ou d’intolérance à la PPC (Pression Positive Continue) = IAH :30 ou 5-IAH-30 associée à une somnolence diurne sévère.
L’orthèse EQUINOX, non remboursée, pour le traitement des ronflements simples et SAHOS léger à modéré sans somnolence diurne sévère.
Le traitement consiste à prendre des empreintes du Maxillaire et de la Mandibule, couler des modèles en plâtre sur lesquels seront réalisés des GOUTTIERES MAXILLAIRE et MANDIBULAIRE (englobant toute l’arcade). Les gouttières seront reliées entre elles par des BIELLES de différentes tailles. L’évaluation de la propulsion mandibulaire maximale par le chirurgien-dentiste permettra de déterminer la longueur des bielles en avançant progressivement la mandibule jusqu’à disparition des symptômes : amélioration du sommeil voir de son ronflement et diminution de la fatigue diurne (journée). Le contrôle de l’apnée se fera par une nouvelle polysomnographie objectivant la réduction ou la disparition des évènements respiratoires.
L’observance du traitement est assurée par l’utilisation de matériaux confortables et grâce la cinématique des gouttières qui ne prennent pas appui sur les incisives

Quelles sont les contre-indications et les effets secondaires ?

Contre-indication : D’ordre DENTAIRE : NOMBRE INSUFFISANT de dents du groupe PREMOLAIRES-MOLAIRES, support parodontal insuffisant (PARODONTITE et MOBILITES DENTAIRES
Effets Secondaires : migrations dentaires ou compensations alvéolo-dentaires (egression)
L’ ATM (Articulation Temporo-Mandibulaire) est peu affectée par le port de l’Orthèse et montre une très bonne adaptation. L’articulation est physiologique proche du plan d’occlusion.

Article rédigé par le praticien le 10/05/2016